Les modalités de validation de la Formation théorique

 
Les Modalités de validation de la formation théorique
 
Les établissements adoptent leurs modalités de contrôle des connaissances qui sont présentées au conseil pédagogique en début d’année de formation et en informe les étudiants.
 
Les évaluations des connaissances théoriques sont réalisées par un ou des examens terminaux.
 
La validation de plusieurs unités d’enseignement peut être organisée lors d’une même épreuve, les notes relatives à chaque unité d’enseignement sont alors clairement identifiées.
 
L’acquisition des unités d’enseignement s’opère selon des principes de capitalisation et de compensation.
 
Les unités d’enseignement sont acquises et capitalisables dès lors que l’étudiant a obtenu la moyenne à chacune d’entre elles ou par application des modalités de compensation pour une durée maximale de trois ans.
Dans ce délai, tout étudiant peut reprendre sa formation au point où il l’avait interrompue, selon des modalités fixées par arrêté conjoint des ministres chargés de l’enseignement supérieur et de la santé. Il conserve le bénéfice des notes obtenues antérieurement.
Au-delà de cette durée, l’étudiant perd le bénéfice de la formation acquise.
 
Les enseignements donnent lieu à deux sessions d’examen. Un délai minimal d’un mois est respecté entre les deux sessions. La deuxième session se déroule avant le début de l’année suivante.
Lorsqu’une unité d’enseignement a été présentée aux deux sessions, la meilleure note est retenue.
En cas d’absence à une épreuve évaluant les unités d’enseignement, les étudiants sont admis à se présenter à la deuxième session. Dans le cas d’une deuxième absence, l’étudiant est considéré comme n’ayant pas validé l’unité.
 
La compensation des notes s’opère entre deux unités d’enseignement d’un même domaine au sein d’une même année à condition qu’aucune des notes obtenues par le candidat ne soit inférieure à huit sur vingt.
Les unités d’enseignement des domaines « 4. – ostéopathie : fondements et modèles », « 5.- pratique ostéopathique » et « 7.- développement des compétences de l’ostéopathe » ne donnent jamais lieu à compensation.
 
Lorsqu’une unité d’enseignement n’est pas validée par l’étudiant une épreuve de rattrapage est organisée dans les trois mois.
 
Les conditions de validation à l’issue de l’épreuve de rattrapage sont identiques à celles des premières épreuves.
 

 
En cas d’échec à l’issue des épreuves de rattrapage :
 
– l’obtention des unités d’enseignement non validées est subordonnée au suivi des enseignements de chacune d’elle et à la validation des épreuves de contrôle des connaissances.
 
– le candidat peut tenter à deux reprises maximum et dans un délai maximum de trois ans la validation des unités de formation non validées.
 
Au-delà de ces conditions, l’étudiant doit repasser l’ensemble des unités d’enseignement de la phase d’enseignement théorique des sciences fondamentales et appliquées.